top of page

Le Lien entre l'animal et l' homme

SEPTEMBRE 2022 | Article 3


LE LIEN ENTRE L'ANIMAL ET L' HOMME





Qu'est ce que l'attachement ?

" Un lien qui nous permet de grandir libre "


L’ homme et l’animal ont une histoire commune, ils ont toujours été liés. Ces dernières années, grâce à la science, le regard que nous portons sur l’animal évolue. Au fur et à mesure que nous comprenons sa sensibilité et sa conscience, nous inventons de nouvelles façons d’être en lien avec lui.


Des formes de compagnonnages apparaissent, au bénéfice des deux, chacun apportant ses ressources à l’autre. L’animal est, ainsi, reconnu dans ses dimensions sociales.


« L’attachement à l’animal apporte quelque chose que les humains ne peuvent pas apporter ».

Boris Cyrulni


Voilà qui est dit et qui suscite curiosité et interrogations. L’animal familier occupe, d’ailleurs, une place privilégiée au sein des lieux de vie d’enfants dits ordinaires (crèches, écoles, centres de loisirs…) ou confrontés à des adversités (établissements spécialisés, aide sociale à l’enfance…). Il est devenu un partenaire pour l’éveil et la pédagogie, l’accompagnement éducatif, mais il est également un allié précieux dans le cadre de projets thérapeutiques et notamment auprès de jeunes victimes. En effet, depuis une cinquantaine d’années, des pratiques dites de « médiation animale » se développent.


Chiens, chats, chevaux, dauphins, perroquets… Chacun dans ses particularités peut jouer un rôle dans les liens d’attachement, la sécurité affective, la libération des émotions et des processus cognitifs, le développement de la motricité et la conquête de l’espace du jeune enfant. Parce qu’il ne juge pas, ne trahit pas, l’animal l’apaise et le sécurise.


A l’adolescence, la relation avec l’animal change car le grand enfant vit de nouvelles choses. Le corps qui change, les peurs liées à la perte de repères, les débordements des émotions, le respect des règles, la confiance en soi, l’agressivité… Dans cette période angoissante, l’animal familier peut être un partenaire soutenant car, lui, reste constant.


L’ATTACHEMENT, UN BESOIN TOUT AU LONG DE LA VIE

« L’attachement est actif, depuis le berceau jusqu’à la tombe » BOWLBY


Le besoin d’attachement, la recherche de sécurité, sont essentiels pour le bébé mais le resteront tout au long de sa vie. Adulte aussi, nous fonctionnons comme le jeune enfant, avec un nombre limité d’autres adultes vers qui nous nous retournons en cas de difficulté, lorsque notre équilibre est mis à mal, lorsque nous perdons nos repères.


Comme cela a été évoqué précédemment, le besoin d’attachement existe à tout âge et est universel. Or, pour centrer leur attention sur les besoins d’autrui et leur apporter du soutien (qui sont des comportements de caregiving), il faut que les adultes soient eux mêmes suffisamment sécurisés, particulièrement s’ils évoluent dans des conditions menaçantes pour eux. Il a, par exemple, été mis en évidence que la compassion et les comportements de caregiving sont renforcés quand les caregivers vivent eux-mêmes un attachement sécurisant (MILKUNICER & SHAVER, 2005). Il est par conséquent intéressant d’une part, de s’interroger sur les conditions dans lesquelles évoluent les professionnels (leur permettent-elles de se sentir en sécurité ou les mettent-elles à mal ?).


POUR CONCLURE


Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un enfant dit « secure » – c’est-à-dire qui se sent en sécurité – partira explorer le monde sans peur.


Tout cela participera, dans le temps, au désir de l’enfant de s’investir dans une relation fondée sur l’échange.


La médiation par l’animal prend donc ici tout son sens. La création d’un lien/échange par la présence de l’animal qui ouvre la porte des possibles, en fonction des objectifs à atteindre.



Contact :

École de la vie/ écurie des Aigles

Tel : 0658197579

noelliesicot@gmail.com

Pour tous renseignements sur la formation contacter Estelle : https://calendly.com/estelle-lecoledelavie/60min

www.ecuriedesaigles.com

91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page