top of page

Les Bienfaits des Animaux sur l'Homme

SEPTEMBRE 2022 | Article 4



Depuis des millénaires l'animal est au côté de l'Homme. Durant sa longue évolution, il n'a cependant jamais cessé de côtoyer les animaux, à la fois parce que l'homme et l'animal ont partagé leur territoire, et aussi parce l'animal a été utile à l'homme pour se nourrir, se vêtir, se développer dans sa quête d'évolution.


L' animal nous apporte bien plus, voici tous les bienfaits physiques, psychologiques et émotionnels, prouvés scientifiquement, d'une vie passée à leurs côtés : meilleure santé cardio-vasculaire, système immunitaire plus résistant, hausse de l’hormone du bonheur, renforcement du microbiote…


Pour quoi vivre aux côtés des animaux augmente - t'il notre espérance de vie ?


Une première étude de l’université d'Harvard avait démontré que côtoyer des chiens ou des chats avait pour effet de détendre les humains à hauteur de 87 % d’entre eux !

Plus récemment, c’est une étude de l’université de Washington qui a démontré clairement la même chose mais sur des sujets encore plus soumis au stress : les étudiants. Résultat de cette dernière étude, il semblerait que seules 10 minutes en compagnie d’un chien ou d’un chat permettent de diminuer très significativement le stress.


Baisse de la mortalité


Une étude vient de révéler que vivre avec un chien augmentait l’espérance de vie, en réduisant de 24 % le risque de mortalité, toutes causes confondues. Plus précisément, les maîtres de chiens ont une bien meilleure santé cardio-vasculaire, notamment ceux ayant déjà eu une crise cardiaque ou un AVC.


Hausse de l' hormone du bonheur


On sait aujourd’hui qu’un simple contact visuel avec son animal de compagnie, chien ou chat, augmente, chez les deux intéressés, le taux d’ocytocine, un octapeptide ( Biologie : Peptide composé de huit acides aminés) synthétisé par l’hypothalamus. Ce sont des chercheurs japonais qui l’ont démontré à travers une étude publiée en 2015 dans le magazine Science. Or cette hormone, quand elle est élevée, favorise l’attachement aux autres, notamment celui d’un nourrisson à sa mère (et inversement). Elle favorise aussi la confiance, l’empathie et la générosité. La fixation de l’ocytocine sur ses récepteurs (dans le noyau accumbens) induit même la libération de sérotonine, qui entraine la relaxation et la bonne humeur. Des études sont d’ailleurs actuellement en cours pour étudier les effets bénéfiques de l’ocytocine dans certains cas d’autisme, de phobies sociales, de peurs et de dépression. Ce qui expliquerait pourquoi de plus en plus de thérapies incluant des animaux voient le jour pour aider les personnes handicapées, les autistes et les personnes âgées.


Ondes de relaxation


On sait aujourd’hui que le ronronnement d’un chat, formé de sons très graves de 25 à 50 hertz, permet de consolider physiologiquement les fractures, de soigner l’arthrose ou d’accélérer les processus de cicatrisation. Au final, se détendre avec un chat qui ronronne contre soi entraîne : une décontraction cutanée, musculaire et mentale, un apaisement émotionnel, une aide à l’endormissement.


Renforcement microbiote


De plus, vivre au contact d’un animal pourrait enrichir le microbiote de l’être humain, ces précieuses bactéries qui vivent en symbiose avec lui et influent sur sa santé. Les humains et les animaux ont les mêmes populations de bactéries, mais dans des proportions différentes. Si nous les hommes, nous déséquilibrons notre microbiote à force de stress, de surmenage, de mauvaise alimentation, nous pourrions le rééquilibrer au contact des animaux. Une étude américaine publiée en 2018, et portant sur 27 familles sur le point d’adopter un chien, a montré que l’environnement s’était ensuite enrichi des bactéries apportées par l’animal. Notamment des bactéries qui limitent le développement de l’asthme et des allergies chez les humains et qui stimulent l’immunité en général. Une autre étude, canadienne cette fois, a montré que des enfants en bas âge évoluant au contact d’animaux de compagnie, avaient, grâce à l’enrichissement de leur microbiome, un risque plus faible de surpoids et de maladies allergiques plus tard.


Bonnes vibrations


Tous les êtres vivants sont normalement connectés à la vibration de la Terre (autour de 8 Hertz). Les animaux y sont plus sensibles que nous et peuvent détecter des changements de fréquences infimes, comme ceux générés par les tremblements de terre par exemple. Les humains eux, perdus dans leur rumination mentale, leurs angoisses et leurs émotions, évoluant de surcroît dans des cités en béton, ont progressivement perdu cette connexion. Sachant qu’il faut environ 3 minutes pour que le contact d’un animal modifie la fréquence énergétique de l’humain auquel il se colle…



Pour conclure, l'engouement pour les animaux de compagnie, n'est pas dû à un intérêt soudain pour les bêtes poilues. La présence d'un animal de compagnie rend la vie plus facile. Ils offrent du réconfort pendant les moments difficiles, et leur compagnie a également des effets bénéfiques sur notre santé.


Contact :

École de la vie/ écurie des Aigles

Tel : 0658197579

noelliesicot@gmail.com

Pour tous renseignements sur la formation contacter Estelle : https://calendly.com/estelle-lecoledelavie/60min

www.ecuriedesaigles.com

151 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page